Las convocatorias y comunicados de este blog se publican en español, inglés y francés.

Details about the vigils and the supporting documents follow in spanish, english and french.

Les convocations et les communiqués de ce blog sont aussi publiés en espagnol, anglais et français.

26/1/16

CONVOCATION 31 Janvier 2016: 30 janvier 2016, Journée scolaire de la non- violence


30 janvier 2016, Journée scolaire de la non- violence


Aujourd’hui nous nous souvenons de Gandhi et des valeurs qu’il représente. Les Femmes en Noir de Madrid, comme féministes et comme antimilitaristes et basées sur notre idéologie de non-violence souhaitons dire que la célébration de ce jour dans les écoles doit être continuée en une éducation qui implique toutes les personnes au cours de toute leur existence. Nous aspirons à une société où l’utopie des droits humains universels devienne réalité. Nous recherchons un enseignement continu dans lequel on redécouvre les actes et les initiatives de tous les gens qui nous ont précédés et qui considéraient l’injustice, la violence et la guerre comme la cause des maux de l’humanité, ce qui est aussi notre mémoire historique.

Nous adoptons une école qui aidera à former l’esprit critique des gens, qui comprennent que l’éducation à la paix est un processus permanent, des outils qui contribuent à la disparition du militarisme, du patriarcat et du nationalisme, une éducation dans laquelle la non-violence est une force de transformation à la fois individuelle et collective.

Les écoles devraient être un endroit où les garçons et les filles deviennent conscients du fait que si on ne respecte pas universellement les droits humains et qu’on ne les recherche que dans son propre intérêt, on collabore à créer plus d’insécurité et moins de droits individuels et collectifs.

Nous voulons une éducation pour la paix qui nous aidera à :

♀ Examiner et répondre à la politique militariste de guerre utilisée par nos dirigeants et qui a entraîné la destruction et la souffrance de régions entières ainsi que la naissance de groupes violents ou d’armées.

♀ Eclairer les conséquences de la création de nouvelles frontières nationales et de la fermeture des frontières actuelles au gens qui migrent à la recherche de plus de sécurité et d’une vie meilleure.

♀ Dénoncer les torts à la société encourus par la réduction des droits civils et du travail mis en œuvre par les centres de pouvoir du monde et par nos gouvernements par diverses lois de bâillonnement.

♀ Développer des valeurs avec une perspective de genre pour former des individus non violents.


Les Femmes en Noir de Madrid contre la guerre disent :

Pas en notre nom :

La militarisation d’écoles, d’esprits et de la société.

Une loi pour l’éducation qui cherche à façonner des personnes qui sont non-critiques, soumises et individualistes.

Oui en notre nom que :

L’argent pour les armes et la militarisation soit investi dans l’éducation publique, les hôpitaux et les dépenses sociales.

Nos gouvernants et dirigeants internationaux ne recourent pas à la guerre ni ne fomentent le militarisme.

La responsabilité soit assumée pour les effets des guerres récentes sur les femmes, la société, l’environnement et l’héritage culturel.

Dans les écoles, on donne une formation réelle aux valeurs universelles et que cette action agisse de sorte que la politique de genre touchent les femmes dans le monde entier.

...Inculquez dans l’âme de nos enfants l’horreur la plus profonde de tout ce qui parle de guerre. Ne plus laissez dans leurs mains les petites boîtes de soldats de plomb qui peuvent leur donner l’envie d’être un nouveau Bonaparte. N’encouragez pas la résurgence constante de la barbarie. María Poscowink.
María Poscowink.
(Redención -magazine féministe-, Octobre 1915)

Traduit de l'anglais par Edith Rubinstein, Bélgica

No hay comentarios: