Las convocatorias y comunicados de este blog se publican en español, inglés y francés.

Details about the vigils and the supporting documents follow in spanish, english and french.

Les convocations et les communiqués de ce blog sont aussi publiés en espagnol, anglais et français.

21/4/10

CONVOCATION 25 AVRIL 2010: CONFRONTANT L'ARMEMENT, UN BUSINESS QUI NE CONNAIT PAS LA CRISE


Le dernier dimanche du mois
A la Plaza Mayor, Madrid (près de la statue du cheval) à midi
Les Mujeres de Negro
vous invitent
à une vigie en noir et en silence
le 25 avril 2010

CONFRONTANT L’armement: UN BUSINESS QUI NE CONNAIT PAS LA CRISE

Le commerce des armes est le plus productif de la planète et celui qui cause le plus de morts et de destructions

LES FEMMES EN NOIR DE MADRID CONTRE LA GUERRE
Demande au gouvernement espagnol:
* de cesser d’attribuer des fonds à la recherche sur des armes de mort et d’orientez ces fonds vers la recherche de la paix et du développement social.
* de respecter le code de conduite de l’Union européenne, en gardant à l’esprit le critère des droits humains.
Nous demandons à la société civile de prendre conscience que les bénéfices générés pour nous par ce secteur sont cause de la guerre, de la destruction et de la misère pour d’autres peuples et pays.


Expulsons la guerre et la violence
de l’histoire
et de nos vies

..............................................................................


L’INDUSTRIE DES ARMES: UN BUSINESS QUI NE CONNAIT PAS LA CRISE

Le commerce des armes est le plus productif de la planète et celui auquel le plus de ressources économiques et d’heures de recherche sont consacrés. C’est le commerce qui cause le plus de morts et de destructions. Le complexe militaro-industriel a développé des armes d’une telle puissance que cela réfute la fonction supposée défensive des armées, les convertissant dans la plus grande menace pour la survie de l’humanité. Les conflits armés alimentent cette industrie terrible et en même temps, on peut se demander s’il n’est pas vrai aussi que cette industrie alimente les conflits armés.

L’an dernier, en Espagne, plus de 1.300 millions de dollars ont été échangé dans le commerce des armes, d’après les données de l’Institut de recherche sur la paix internationale à Stockholm, une organisation qui suit le commerce mondial en armes lourdes, plaçant l’Espagne à la 6e place d’une échelle d’exportateurs, plus haut que des pays comme la Chine et Israël. Pendant une récession économique totale, tandis que les secteurs de l’immobilier et de l’automobile étaient paralysés, la vente d’avions, de véhicules blindés, de vaisseaux militaires et de matériel d’artillerie a augmenté de 53% par rapport à la période précédente.
En Espagne, l’exportation d’armes requière une autorisation préalable du gouvernement. Néanmoins, comme ces exportations sont considérées comme une information classée en vertu de la loi sur les secrets officiels, l’information n’est presque pas disponible.

Ne se conformant pas au code de conduite de l’Union européenne, parmi les clients pour des armes d’Espagne on trouve les pays suivants aux prises actuellement avec un conflit armé (la Colombie et Israël), avec une instabilité interne (Les Philippines, l’Indonésie et le Sri Lanka), des pays qui allouent plus de ressources pour des dépenses militaires que pour la santé et l’éducation (la Turquie, le Pakistan, la Jordanie, l’Equateur, le Brésil et l’Angola), où les droits humains ne sont pas respectés (le Kenya, Singapour, la Thaïlande), des pays en conflit historiquement l’un avec l’autre (l’Inde et le Pakistan), et y compris les pays les plus pauvres du monde (le Burkina Faso, le Kenya, l’Angola et la Mauritanie). Certains de ces pays reçoivent l’Aide officielle pour le Développement de l’Espagne. D’abord nous faisons des affaires et puis nous effectuons le travail social que les gouvernements respectifs devraient faire pour eux-mêmes au lieu de dépenser de l’argent pour des armes.

Les cinq pays qui sont les membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU (Etats-Unis, Russie, Royaume Uni, France et Chine) chargé de maintenir la paix mondiale et d’éviter des conflits armés internationaux, ont néanmoins un potentiel énorme de destruction nucléaire, et écoulent 76% du commerce d’armes du monde.

Pour nous, le seul chemin est le contraire de celui qui est suivi maintenant: Désarmement. Pour cette raison nous demandons au gouvernement d’Espagne:

* de cesser d’attribuer des fonds à la recherche sur des armes de mort et orientez ces fonds vers la recherche de la paix et du développement social.

* de respecter le code de conduite de l’Union européenne, en gardant à l’esprit le critère des droits humains.

Nous demandons à la société civile de prendre conscience que les bénéfices générés pour nous par ce secteur sont cause de la guerre, de la destruction et de la misère pour d’autres peuples et pays.

Traduction: Edith Rubinstein

No hay comentarios: