Las convocatorias y comunicados de este blog se publican en español, inglés y francés.

Details about the vigils and the supporting documents follow in spanish, english and french.

Les convocations et les communiqués de ce blog sont aussi publiés en espagnol, anglais et français.

19/7/09

CONVOCATION 22 JUILLET 2009: IN MEMORIAM NATALIA ESTEMIROVA


Le mercredi, 22 juillet 2009 de 20h à 22h
à PRECIADOS, coin de la FNAC (Madrid metro, Callao)

Les Mujeres de Negro - Madrid
vous invitent
à une vigie en noir et en silence

IN MEMORIAM NATALIA ESTEMIROVA,
Militante et défenseure des droits humains


LES FEMMES EN NOIR CONTRE LA GUERRE - MADRID
Dénoncent l’assassinat de Natalia Estemirova pour sa militance dans la défense des droits humains.
Nous désirons accompagner sa fille, sa famille, et les hommes et les femmes qui sont des militants pour la paix en Tchétchénie et en Russie.
Nous exigeons que le crime ne reste pas impuni.
Nous exigeons que les gouvernements d’Espagne et de l’Union européenne alignent leurs relations avec les gouvernements de Russie et de Tchétchénie de manière à ce qu’ils respectent les droits humains.

Expulsons la guerre et la violence
de l’histoire
et de nos vies


C/ San Cosme y San Damián, Nº 24, 2º
28012 - Madrid


*** (Le dernier dimanche de juillet, les Mujeres de Negro ne seront pas sur la Plaza Mayor.)
...............................................................................


IN MEMORIAM NATALIA ESTEMIROVA,
Militante et défenseure des droits humains

Natalia Estemirova, militante et défenseure des droits humains a été kidnappée le 15 juillet à Grozny, la capitale de la Tchétchénie. Quelques heures plus tard, son corps est paru dans la République de Ingushetia.
Profondément émues par la perte de notre amie et compagne Natalia Estemirova, les Femmes en Noir contre la guerre (de Madrid) désirent exprimer leur profond chagrin à sa mort, et dans ces circonstances, nous désirons accompagner sa fille, sa famille, et les militants pour la paix en Tchétchénie et en Russie, en leur envoyant notre solidarité et notre soutien au moment où ils affrontent une situation si difficile à supporter.
C’est notre devoir de dénoncer le terrible assassinat de Estemirova qui était membre de l’organisation appelée Mémorial de Grozny et qui jusqu’à ces derniers jours a été la voix principale contre la violence subie par le peuple de Tchétchénie : intimidations, assassinats, tortures, kidnappings et disparitions. Nous supposons que son travail actif pour les droits humains est la raison de son assassinat. Natalia a dénoncé le gouvernement de Tchétchénie et la protection qu’il a reçu de la part du gouvernement russe, tout en sachant que cela pouvait lui coûter la vie.
Pour tous les gens en Tchétchénie et pour ceux qui la connaissaient, Natasha était une personne de principe qui aimait les gens et ressentait la nécessité d’aider tous ceux (hommes et femmes) dont les droits étaient bafouillés.
Nous exigeons une enquête immédiate, rigoureuse et transparente des faits.
Nous exigeons que le crime ne demeure pas impuni.
Nous exigeons que la communauté internationale suive et surveille l’affaire, pour assurer la conformité avec les garanties nécessaires du processus jusqu’à ce que justice soit faite.
Nous exigeons que les gouvernements d’Espagne et de l’Union européenne alignent leurs relations avec les gouvernements de Russie et de Tchétchénie de manière à ce qu’ils respectent les droits humains et leurs défenseurs. Nous ressentons qu’en mettant des considérations économiques au-dessus des droits humains, nos autorités sont complices en permettant l’impunité de l’emporter
Les hommes et les femmes qui travaillent pour les droits humains dans la région du Caucase ont besoin d’une protection civile internationale.
Nous recommandons à notre société civile de ne pas oublier ce crime ni les nombreux autres. Ceux qui ont tué Natalia et ceux qui ont ordonné son assassinat comptent sur l’impunité à cause de l’indifférence et la peur de la population civile. Nos manifestations et nos voix appelant à la justice sont toujours nécessaires et utiles.

Mujeres de Negro de Madrid
Traduction: Edith Rubinstein

No hay comentarios: